D’Ailleurs nous sommes d’ici

Au lendemain de la victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2007 était créé, pour la première fois dans l’histoire de la République, un ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Co-développement. Depuis, des dizaines de milliers d’étrangers en situation irrégulière, hommes, femmes, enfants, sont traqués, arrêtés et expulsés, y compris dans un pays en guerre comme l’Afghanistan. Voulue par le chef de l’Etat, mise en œuvre par ses gouvernements successifs, le ministère de l’Intérieur aujourd’hui, et soutenue par l’UMP et ses alliés à l’Assemblée, cette politique est inacceptable car elle viole des principes humanitaires élémentaires et des dispositions internationales ratifiées par la France. A cela se sont ajoutés les effets désastreux du pseudo-débat sur l’identité nationale puis la chasse aux Roms.

Pour que cesse cette situation qui porte atteinte à des droits fondamentaux, menace gravement le droit d’asile et ruine l’existence des personnes étrangères visées, nous appelons à une manifestation nationale et unitaire au mois de mai 2011, à la date anniversaire de la création du ministère de l’Immigration qui perdure aujourd’hui sous une autre forme.

Nous exigeons sa suppression, l’arrêt immédiat de cette politique et la régularisation des sans-papiers.

VISITER LE SITE D’AILLEURS NOUS SOMMES D’ICI

événements passés

  • Samedi 28 mai 2011 00:00-15:00

    D’Ailleurs nous sommes d’ici

    Place de l'Hotel de Ville,

    Angoulême

    manifestation nationale et unitaire

    Angoulême, samedi 28 mai
    15h place de l’hôtel de Ville

    CONTRE LE RACISME CONTRE LA POLITIQUE
    D’IMMIGRATION DU GOUVERNEMENT ET POUR LA
    RÉGULARISATION DES SANS PAPIERS

    Sous l’ère Sarkozy, on assiste à une frénésie sécuritaire et à une banalisation des discours racistes conduisant à la stigmatisation des étrangers : lancement de débats racistes sur l’identité nationale puis sur l’Islam, loi Besson, attaques du ministre de l’intérieur Guéant contre l’immigration légale, idée de préférence nationale pour les métiers en tension de X.Bertrand, chasse aux Roms, aux migrants tunisiens, égyptiens, libyens…ils reprennent à leur compte l’idéologie discriminatoire et nauséabonde du FN pour mieux occulter leur politique anti-sociale.

    Dans le même temps les étrangers sont surexploités ! Les travailleurs sans-papiers qui, par milliers, en région parisienne, ont mené des grèves pour leur régularisation, l’ont bien montré : sans eux, les Bouygues, Eiffage, Onet, Accor, Manpower et autres fleurons du patronat français ne pourraient remplir leurs contrats (et leurs poches).

    • Parce que nous n’acceptons pas cette instrumentalisation des étrangers,
    • Parce que nous condamnons le racisme d’Etat des pays de l’espace Schengen, et en particulier de la France,
    • Parce que nous voulons l’égalité des droits et le respect du droit du sol

    Nous exigeons :
    • l’arrêt des politiques anti-immigré(e)s,
    • l’arrêt des contrôles d’identité au faciès,
    • l’arrêt des expulsions, des arrestations, des incarcérations d’étrangers,
    • la régularisation de tous les sans-papiers.

    Indignons-nous, révoltons-nous ! Construisons ensemble une lame de fond, citoyenne, contre tous les racismes et toutes les politiques anti-immigré-es en revendiquant, haut et fort, un autre vivre ensemble.

    signataires locaux : CGT, CFDT, MPP, AIDES, ATTAC, Baobab, Collectif des sans papiers, Comité de soutien aux sans papiers, Europe-écologie-Les Verts, Femmes solidaires, FSU, Jeunes Communistes, NPA, PCF, Solidaires, Sud PTT, Sud Santé-Sociaux, Sud Education, Théâtre en action, Pastorale des migrants.

MPP - 50 rue Hergé - 16000 Angoulême
SPIP Mentions Légales Contact Plan du site